Cellules automatisées : Comment maximiser son retour sur investissement en 3 étapes ?

On vous parle d’automatisation, de robotisation, et de virage numérique depuis plusieurs années. Mais le sujet de discussion devrait plutôt être : « Comment tirer profit des données qui résident au cœur des cellules de production nouvellement automatisées? » Il est grand temps de relier les points pour voir le dessin apparaître. Merkur vous présente en ces lignes une stratégie claire en 3 étapes pour comprendre ce que vos équipements ont à dire sur vos opérations : comprendre votre histoire, parler le bon langage puis tirer profit de votre nouvelle relation avec vos machines.

À LIRE AUSSI : Profitez de subventions pour réaliser votre premier projet numérique

1.Comprenez votre histoire

Cette première phase vise à comprendre tout ce qui est critique et relié à l’atteinte des objectifs de la cellule automatisée. Cette étape est cruciale puisqu’elle permet de discerner les messages importants et urgents parmi tous ceux que la cellule peut vous communiquer.

En effet, votre stratégie de données doit être liée à la qualité de votre production qui, elle, est liée aux objectifs de profitabilité qui ont justifié l’automatisation de votre cellule de production. Différentes techniques de simulation pour anticiper les enjeux de production seront alors utilisées pour arriver à les optimiser. La simulation des opérations, l’identification des risques technologiques et l’analyse des pertes de productivité entourant la cellule automatisée seront autant d’éléments à vérifier afin de vous permettre de comprendre votre histoire et de pouvoir maintenant vous la faire raconter.

2.Parlez le bon langage

Chaque projet d’automatisation génère un immense flot de données supplémentaires issues de nouvelles sources : machines, systèmes, capteurs, etc. Il est très difficile d’utiliser et d’interpréter ces données à l’état brut, car les machines disposées sur un plancher de production communiquent bien souvent dans différents langages. Cette deuxième étape vous servira à bien interpréter vos données pour améliorer votre qualité.

Une bonne stratégie de gestion des données fera la distinction entre le traitement de l’information à proximité de la cellule (edge computing) et l’envoi vers vos bases de données historisant les événements (infonuagique ou local). Il s’agit donc ici de capter, de traiter, de transformer et de cumuler au bon endroit les données qui permettront de produire une version claire des événements de la cellule automatisée.

Une fois la stratégie de gestion des données mise en place, on doit s’attaquer à la communication des informations. Effectivement, chaque poste de travail et niveau hiérarchique nécessite une version différente de l’information. Par exemple, l’opérateur de machine peut n’avoir besoin que de quelques données liées à son poste de travail alors que le superviseur du plancher cherchera à être en phase avec sa planification. Chaque ressource de plancher cherchera à comprendre les données qui lui sont pertinentes et à constater les anomalies immédiatement lorsqu’elles se produisent. Pour sa part, la direction préfèrera assurément recevoir des données plus macro et de façon périodique plutôt que de se noyer dans une quantité astronomique de données qui ne concernent que le plancher.

Bref, la même donnée-machine est traduite en langage manufacturier, opérationnel, puis en décisionnel. Vos machines sont capables de vous dévoiler des secrets bien gardés qui intéresseront l’ensemble de vos ressources.

3.Tirez profit de vos cellules automatisées

Pour tirer profit de vos cellules automatisées, il faut bien comprendre le support et la mécanique qui fait circuler les bonnes données aux bonnes personnes et au bon moment. L’important ici est de créer les connexions nécessaires qui n’utiliseront et ne traiteront que les données pertinentes. Celles-ci seront, à terme, transformées en tableau de bord personnalisé. Cette étape demande des connaissances techniques importantes et une bonne compréhension des besoins. Il est donc pertinent de penser faire affaire avec des professionnels.

Effectivement, un partenaire compétent saura évaluer ce qui est nécessaire pour écrire et raconter votre histoire. Pour ce faire, une combinaison de quatre spécialités de l’ingénierie est nécessaire: génie électrique, informatique, intelligence d’affaires et excellence opérationnelle. Pouvant couvrir l’ensemble de ces spécialités, Merkur est un partenaire de choix pour vous accompagner tout au long de VOTRE histoire!

Grâce à une bonne gestion de vos données, les décisions se prennent beaucoup plus rapidement et elles sont de meilleure qualité. Et qui dit agilité et réactivité, dit compétitif et profitable. Dans un monde où tout va de plus en plus vite, il devient inévitable de tabler sur une stratégie de données qui ne demande qu’à nous aider!

Marc-André Cyr, Ing.

Directeur de programmes et Solutions Numériques
Merkur 

Retour haut de page