Bilan 2020 de la transformation numérique de 400 entreprises

D’après l’étude publiée par McKinsey & Company en janvier dernieron apprend que les technologies de l’industrie 4.0 continuent de servir les entreprises qui les déploient au cœur de leur processus. En effet, parmi les 400 entreprises interrogées, 94 % ont déclaré que l’industrie 4.0 les avait aidées à maintenir leurs opérations. 56 % ont admis que ces technologies avaient été essentielles à leur réponse à la crise actuellePour d’autres entreprisesce fut malheureusement l’occasion de souligner l’état des lieuxLa pandémie a mis en évidence à quel point il est urgent d’agir du côté de l’utilisation des solutions numériquesNous l’avons également constaté sur le terrain. 

 

À LIRE AUSSI : Subventions pour le programme d’audit 4.0 : par où commencer ? 

 

Trois stratégies : accélérer, raffiner, arrêter 

Dans cette étude réalisée pour l’année 2020on constate que les entreprises ont adopté trois stratégies face aux projets numériques 4.0 : 

  1. Accélération : environ 20% des répondants ont redoublé d’efforts pour déployer plus rapidement leinitiatives de leur plan numérique ; 
  1. Sélection : 60 % des entreprises ont précisé leurs analyses et se sont concentrées sur les projets les plus payants et les plus stratégiques ; 
  1. Arrêt : le 20 % restant a complètement arrêté ses projets en cours sans intention de redémarrer avant 6 mois.  

 

C’est donc dire que 80 % des répondants croient au potentiel des technologies 4.0Malgré leur portfolio de projets plus mince, l’intégration de technologies dans leur stratégie manufacturière demeure importante. Nous observons une tendance similaire au Québec : les dirigeants comprennent les gains importants que peuvent leur apporter les solutions numériques. 

 

Une victoire pour certains…

Parmi les entreprises sondées, celles qui avaient déployé leur stratégie manufacturière 4.0 avant 2020 étaient en meilleure posture pour répondre à la crise. 

Voici deux exemples éloquents dans un contexte de restrictions sanitaires : 

  • Une entreprise de produits de consommation a su tirer profit du jumeau numérique de sa chaîne d’approvisionnement, modélisé avant la COVID-19. Ce dernier a permis de simuler divers scénarios, que ce soit des fermetures soudaines ou des perturbations en matière d’approvisionnement ; 
  • Un fabricant d’équipements de protection individuelle a pu terminer le déploiement de son nouveau secteur Les outils d’assistance à distance basée sur la réalité augmentée déployés avant la pandémie lui ont permis de poursuivre ses opérations. 

Ces exemples semblent loin de la réalité de plusieurs manufacturiers québécois qui peinent à obtenir leurs résultats de production de la veille. Toutefois, ces technologies sont plus accessibles qu’elles n‘y paraissent ! 

 

Une vérification pour d’autres 

Comparativement à 2019, plusieurs entreprises ont évalué à la baisse la maturité numérique de leur organisation. Ce qui était jadis satisfaisant en termes de robustesse d’architecture pour les flux d’information ne passe plus le test aujourd’hui. Pouvoir opérer et gérer majoritairement en virtuel et à distance est devenu la nouvelle norme. 

 

L‘étude fait également état d’entreprises qui sont encore coincées au stade de projetpiloteCela s’explique souvent par lréaffectation des ressources humaines et financières) à des objectifs davantage « prioritaires ». Dues aux politiques de confinement, des difficultés rencontrées lors des visites sur le site peuvent également expliquer la situation. 

 

Elles ont également constaté qu’elles ne pouvaient plus ignorer les limites créées par les faiblesses de leur infrastructure de technologie de l’information et technologie opérationnelle (IT / OT) sous-jacente (Figure 1). Une réalité identique avec les manufacturiers québécois qui doivent s’approprier le fonctionnement de leurs machines. Il sera ainsi possible de les connecter à leurs indicateurs de production. 

 

Figure 1 Source : McKinsey & Company 

 

Un signal d’alarme pour les derniers 

Les entreprises qui n’avaient pas mis en œuvre des projets dindustrie 4.0 avant 2020 se sont ainsi retrouvées en difficulté. Ces dernières devront redoubler d’efforts pour combler l’écart qui se creusent avec les entreprises leaders dans leur secteur d’activité. 

Il s’agit réellement d’une course dans laquelle la pandémie est venue distancer les compétiteurs en fonction de leur maturité numérique du début 2020. 

 

L’agilité avant la diminution des coûts 

La crise oblige donc les entreprises à repenser l’orientation de leurs stratégies opérationnelles. Elles doivent modifier les enjeux commerciaux qu’elles souhaitent aborder et prioriser les technologies de l’industrie 4.0 à intégrer. 

Sans surprise, l’agilité et la flexibilité des opérations sont devenues les principales priorités stratégiques. Et cela, au-delà de l’augmentation de la productivité et de la minimisation des coûts (Figure 2), qui étaient auparavant l’objectif principal de la plupart.  

Figure 2 Source : McKinsey & Company 

 

Les constats de l’étude le démontrent : ceux qui ont débuté depuis quelques années leur virage 4.0 sont plus agiles et plus résilients en temps d’incertitude. Ils ont réalisé des déploiements et capitalisé sur ces nouvelles façons d’opérer. Ce sont des exemples inspirants et concrets. Contactez-nous afin de poursuivre votre réflexion sur VOTRE virage numérique et VOS projets 4.0 ! 

 

À PROPOS DE NOS ENTREPRISES  

MERKUR est une firme d’expert-conseil fondée en 1994. Elle se spécialise auprès des entreprises manufacturières du Québec et d’ailleurs. L’entreprise se distingue grandement par la profondeur de son offre et par sa connaissance des petites, moyennes et grandes entreprises manufacturières. Nous sommes fiers de contribuer à l’innovation et à la productivité du Québec depuis maintenant 25 ans! 

SYNKRO est une solution logicielle développée par Merkur et pensée spécialement pour les manufacturiers performants. Il récolte, classe, puis distribue en temps réel les bonnes données aux bons destinataires et au bon moment. Synkro vous offre une vision réelle de vos opérations. Synkro est la solution logiciel qui connecte enfin votre plancher et vos bureaux!   

KHROME PRODUIT TRANSPORT est un intégrateur manufacturier situé à Drummondville spécialisé dans la conception et la fabrication d’intérieur et d’extérieur de wagons de train. Sa force vient de sa grande capacité en ingénierie et de son agilité manufacturière. Parmi son portefeuille de clients, on compte de grands donneurs d’ordre tels qu’Alstom, Bombardier Transport et Kawasaki Rail Car. 

 

Retour haut de page