Apprenez comment bien présenter vos idées dans votre entreprise!

Lorsque vous vous spécialisez professionnellement, il y a fort à parier que vous observez des opportunités d’affaires et d’amélioration susceptibles de bénéficier à votre employeur, n’est-ce pas?  Mais pour voir votre idée se concrétiser, vous devrez assurément convaincre vos collègues, la direction et/ou le conseil d’administration. Comme les ressources matérielles, financières et humaines sont limitées dans votre entreprise, comment réussirez-vous à convaincre les parties prenantes de la qualité de votre idée? Voici comment bien vendre son projet manufacturier en 3 étapes faciles.

À LIRE AUSSI :  UTILISEZ LES BONS KPI POUR ÉVALUER LA PERFORMANCE RÉELLE DE VOTRE ENTREPRISE

À LIRE AUSSI :  INTELLIGENCE D’AFFAIRES : VISUALISEZ ET ORGANISEZ VOS DONNÉES

Étape 1: Comprendre le contexte, vos intervenants et les leviers décisionnels

Avant toute chose, il est primordial que votre projet soit en lien direct avec les stratégies, les objectifs et le contexte actuel de l’entreprise. Effectivement, un projet ne verra jamais le jour s’il ne correspond pas à la mission, la vision ou les valeurs de l’entreprise. Et si votre proposition est parfaitement en lien avec le plan directeur ou le plan stratégique, vous gagnez des points!  

Par la suite, c’est le temps de placer son jeu! Nous voulons s’assurer que le projet soit endossé par d’autres collègues influents. Ceux-ci seront à la fois une source d’information lors de la préparation et une source d’appui lors de la présentation finale. À ce propos, il est indispensable de comprendre qui sont les vrais décideurs et quels sont leurs leviers décisionnels. Par exemple, les préoccupations et objectifs du ou de la responsable des RH varieront de ceux du leader de l’ingénierie, n’est-ce pas?  Pour vendre votre idée correctement, il convient donc d’adapter son discours en fonction de votre auditoire. Par exemple, vous parlerez obligatoirement de chiffres avec un analytique, mais présenterez le niveau de distinction obtenu envers la concurrence avec un émotif.

Enfin, cette 1re étape sert à informer les décideurs à l’avance pour ne pas les prendre par surprise. Ils se sentiront informés et ils pourront critiquer votre idée. Vous faites d’une pierre deux coups en mobilisant le pouvoir décisionnel et en obtenant les commentaires des experts.

Étape 2 : Soyez stratégique dans la façon de présenter votre projet

C’est maintenant le moment d’être entendu et de présenter votre projet. Pour augmenter vos chances de réussite, Merkur vous propose de bâtir votre argumentaire en suivant ces 4 trucs :

  1. Compréhension de la problématique

Vous devez être capable d’illustrer la raison d’être de votre projet. Rappelez-vous qu’une solution qui ne répond pas à un problème ou qui n’est pas en phase avec la stratégie de l’entreprise ne sert à rien. Il s’agit donc ici de démontrer la nature du problème, ses causes et ses solutions envisageables. Plus cette étape est claire et bien définie, plus vos auditeurs seront mobilisés.

  1. L’importance de la problématique

Ici, tout l’art réside dans votre capacité à quantifier en termes de temps, d’impacts financiers et de coût d’opportunité l’importance de la problématique. Ces arguments quantitatifs, s’ils sont présentés au bon moment et aux bonnes personnes, auront pour effet de crédibiliser la problématique. Évitez le piège de vouloir parler technique. C’est le temps de parler business!

  1. La stratégie pour résoudre le problème

Ce point est important. Sa subtilité réside dans votre savoir-faire afin de ne pas entrer dans le détail de la méthodologie, mais bien à apporter des solutions à haut niveau. Vous détaillerez ainsi sur quoi vous allez travailler et sur quoi vous voulez agir.

  1. L’approche et la solution

Le moment est maintenant venu de présenter la solution retenue et de parler technique. Toute la méthodologie, l’approche, le budget et les détails seront dévoilés.

Normalement, lorsque le fil conducteur entre ces 4 points est clair et logique, la présentation de votre projet ira très bien. Cela étant, il peut être bénéfique pour vous de faire appel à une équipe de consultants crédible capable de parler technique et affaires.

Étape 3 : Faire un suivi

À cette étape, il faut continuer la représentation de votre projet en mode écoute, ouverture et transparence. Vous devez vous assurer que le projet reste vivant en planifiant les prochaines étapes et en apportant les modifications demandées par les gestionnaires détenant le pouvoir décisionnel.

Rappelez-vous simplement qu’avant de se lancer dans un projet d’envergure, il faut connaître son environnement, le contexte d’affaires de l’entreprise qui vous emploie, les décideurs et la structure de décision interne. Ainsi, vous serez capable d’adapter votre discours et augmenterez alors les chances que votre projet termine bon premier!

Retour haut de page